Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/08/2016

Au Ministère de la Culture : Du nouveau sur Coco peintre du facteur Cheval

Un document PDF découvert sur le net émanant du Ministère de la Culture et de la Communication (AAP-2005-MOU) témoigne officiellement de l'exposition à Hauterives de Coco peintre du facteur Cheval . On trouve ce texte à la page 140 et des illustrations en annexes de la page 226 à 229.

 

 Mais, la municipalité ne s’arrête pas là. En 1987, c’est à son initiative et dans ses locaux qu’a lieu l’exposition « La couleur en plus ». Une artiste drômoise autodidacte, connue sous le nom de « Coco », réalise une trentaine de tableaux, véritable réinterprétation polychromique des images les plus connues du Palais Idéal et de son auteur, largement diffusées par l’ouvrage de Jean-Pierre Jouve, Claude et Clovis Prévost : les portraits les plus connus du facteur, au fil des décennies, le facteur posant en majesté avec sa fille et son épouse, le facteur avec son fils devant le Palais, le facteur avec sa brouette, le facteur construisant son Palais mais aussi le célèbre portrait de Malraux, la cigarette entre les doigts,celui du barde alpin, Emile Roux Parassac ainsi qu’une scène bien moins connue pour ne pas dire inventée pour la circonstance, des touristes venant admirer le Palais.

Que dit cette exposition sinon l’histoire longue du lieu, depuis sa construction jusqu’à l’objet d’admiration,et plus encore sa transformation, du « labeur » obstiné d’un homme à l’objet d’admiration ?

Elle fera l’objet d’un accompagnement médiatique conséquent. Une vingtaine d’articles lui sera consacrée dans la presse locale. Prenant à bras le corps ce saisissant retour en grâce du facteur, le Conseil général de la Drôme fait de cette exposition la couverture de son journal d’information de juin 1987. (Annexe 1.15) 

Bien que ce document apporte la satisfaction d'une confirmation de la reconnaissance officielle de "Coco" on note un certain nombres d'erreurs d'information sur l'histoire et  l'impact réel de cette exposition de 1987 . 

Lien pour télécharger ce PDF

http://www.culturecommunication.gouv.fr/content/download/...

coco peintre du facteur Cheval,palais Idéal,artistes,Hauterives,Drôme,arimajbrouette_web.jpgcheval_mignone_web.jpgtouristes-expo.jpg

 

echafaudage_web.jpg expo coco4psd1.jpgexpo coco8psd2.jpgtourbarbarie_web.jpgmagazine.jpg

expo coco12psd2.jpg

expo coco9psd1.jpgpalais idéal9_2psd.jpgexpo coco3psd3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre

30/04/2015

Publication du Conseil Général de la Drôme Juin 1987 DROME MAGAZINE N°8

magazine.jpg

02/06/2012

Coco Invitée au Centenaire du Palais Idéal

art,artistes,peintre,peinture,cheval,coco,coco peintre du facteur cheval

 

 

 

 

 

 

 

 A l'occasion du Centenaire 2012 , un quart de siècle après ses expositions de 1987 et de 2000, Coco peintre du facteur Cheval retrouve le Palais Idéal  dans le cadre "de Cent regards d'artistes" On redécouvre le premier portrait peint dans l'histoire du facteur Cheval de l'affiche inaugurale et des cartes postales.

 

26/04/2012

Coco peintures "Les trois âges de Joseph Ferdinand Cheval" Hauterives 1987

art,artistes,peintre,peinture,cheval,coco,coco peintre du facteur cheval

11/04/2012

Les trois Ages du facteur Cheval

bandeaucocoLARGE_web.jpg

Les archives anciennes et certaines reproductions photographiques noir et blanc ne permettent de découvrir Joseph Ferdinand Cheval que sur trois périodes approximatives de sa vie.

Coco peint en 1987 ces trois premiers portraits dans le cadre de son Exposition "La couleur en plus. 

Les trois Ages de la vie de Joseph Ferdinand Cheval.

A gauche ce portrait correspondrait à 1884. Pour son quarante troisième anniversaire le 19 avril 1879 J F Cheval nous dit dans ses Cahiers "J'avais dépassé depuis trois ans le grand équinoxe de la vie qu'on appelle quarantaine que mon pied avait heurté une pierre " Cet achoppement fait déclenchement de la mise en acte de son rêve de Palais. Lors de ses tournées il amasse d'autres pierres. Le commencement de cette série dénonce la mise en jeu d'une passion étrange "à ce faire architecte" qui le poursuivra jusqu'à sa mort le 19 Août 1924.

Au centre Cheval pause avec son uniforme de postier pour les premiers  visiteurs du Palais Idéal qui commencent à venir à Hauterives (Drôme).On peut le situer postérieurement au 19 avril 1896, date à laquelle il prend sa retraite de facteur à soixante ans .Ce premier portrait couleur dans l'histoire du facteur sera diffusé sur l'affiche officielle de l'exposition ainsi que les cartes postales diffusés au magasin du Palais Idéal.

A droite bien que ce chapeau rond caractéristique l'accompagnera pendant la construction du Palais, ce portrait est extrait du mariage de sa petite fille Alice avec Charles Lardant le 1o avril 1917.